Pêche des cyprinides

Quel plaisir que de réaliser une belle bourriche !

Pêcher au coup est sûrement la technique la plus ancienne et le plus pratiquée de par le monde.
La philosophie est toujours la même : attirer les poissons et les maintenir sur un poste fixe ou sur une coulée.
C’est la base de la pêche.
En résumé, c’est l’art de présenter un appât pour un poisson donné dans le but de le prendre. Cette technique s’avère parfois très complexe car elle doit répondre à plusieurs critères à la fois :
- Choisir le bon appât,
- Le présenter à la bonne hauteur d’eau,
- Le présenter à la bonne distance.

Pêche à la canne Roubaisienne

A la canne Roubaisienne

C'est équipé d'une canne SENSAS en 11 ou 13 mètres et confortablement installé sur une station RIVE que vous pourrez réaliser de belles bourriches de poissons blancs : ablettes, gardons, rotengles, brèmes, tanches, barbeaux, etc.

Pêche à l'anglaise en flotteur coulissant

A l'anglaise

Dans le département des Vosges, nombre de plans d'eau sont en fait des ballastières profondes et la pêche à l'anglaise est la réponse à qui veut faire une belle bourriche.

Voici cinq bonnes raisons de pratiquer cette technique:
- pêcher profond avec un flotteur coulissant,
- pêcher par grand vent en coulant la bannière,
- pêcher loin car le poisson est moins méfiant (entre15 et 30 m),
- pêcher les gros poissons grâce à la réserve de fil sur le moulinet,
- pêcher fin afin d'allier finesse et souplesse.

Pêche au quiver-tip à l'étang de l'Abbaye

Au quiver-tip

Littéralement traduit de l'anglais : trembler.

En fait, on pêche sans flotteur avec simplement une cage amorçoir reposant sur le fond. C'est le scion, plus ou moins sensible qui, lorsqu'il se courbe ou tremble, vous fourni l'indication de la touche.

Cette technique vous permettra de pêcher aussi bien petits et gros poissons, en rivère comme en plan d'eau, avec une réussite certaine.